Lyon : elle refuse les avances d’un homme, elle est passée à tabac

View this post on Instagram

2h le 15 septembre 2020 à Lyon. Je rentrais chez moi. On m’a mise violemment au sol parce que je n’ai pas accepté de donner mon numéro ni mon snap ni une cigarette. Pendant que j’étais au sol l’individu a pris mon portefeuille dans mon sac. J’ai serré fort mon téléphone dans mes mains. Il est parti sur son scooter. J’étais seule, ma bouche sur le trottoir. Une voiture s’est arrêté en voulant communiquer avec moi et c’est alors que je me suis rendue compte que je n’avais plus de dents devant. Après avoir appeler la police, ils n’ont rien tenté après l’individu en question. Ils m’ont seulement montré des visages que je n’ai su reconnaître puisque cette petite merde portait un casque. J’ai voulu voir un médecin pour mes dents. J’ai fini la nuit aux urgences amenée par les pompiers. Le lendemain une personne me contacte sur Facebook en me disant qu’il a retrouvé mes papiers éparpillé sur le sol. J’ai récupéré mes papiers sauf ma carte bancaire (évidement), ma carte TCL et ma carte étudiante. Donc si vous comprenez bien -je suis aujourd’hui sous somnifère -j’ai RDV le 30 septembre à 10h30 pour qu’on puisse tenter de me refaire une dentition correcte (dans 2 semaines) -j’ai RDV demain avec un ostéopathe pour qu’il puisse me débloquer le dos -j’ai honte de parler devant ne serait ce que ma famille -j’en ai honte de sourire -je n’arrive plus à me regarder dans un miroir -ma nuit est coupée toutes les 3h -mon père est venu en panique me chercher après son travail -j’ai passé 3h au commissariat pour déposer cette foutue plainte -j’ai pas touché de nourriture durant 23h d’affilé -j’arrive pas à manger de façon complète -ma mère est presque plus touchée que moi -je pleure beaucoup -JE SUIS MAL -J’AI MAL Et pourquoi…? Pour une CB où j’étais en découvert de 200€. Je suis une victime de l’harcèlement de rue, dans « l’espace public ». Je voudrais que toute l’énergie que vous pourriez avoir à me plaindre et à être désolée pour moi soit redirigée vers un combat beaucoup plus globale et plus grave. Ma vie va changer, j’en prends peu à peu conscience. Mobilisez vous pour faire en sorte qu’une gamine étudiante de 19 ans n’ai pas à vivre ce que je vis aujourd’hui.

A post shared by Juliette (@juliettequincy) on


Ajouter dans : , ,